Travaux sur la motrice 125

La motrice 125 a fait l’objet d’importants travaux de restauration entre son retour à Genève en novembre 1997 et la fin de l’année 2000.

Le détôlage, commencé immédiatement, confirma les craintes formulées jusqu’alors : les montant en bois de la caisse étaient en mauvais état et leur remplacement, tout au moins partiel, nécessaire.

La caisse a ensuite été levée conduisant au même constat pour le plancher : les poutres transversales étaient pliées et devaient être remplacées, tout comme le câblage électrique.

Les dix premiers mois de travaux, avec le véhicule levé, permirent le remplacement du plancher tant des plates-formes que du compartiment central, le remplacement de tout le câblage sous plancher ainsi que le nettoyage en profondeur et la remise en peinture du châssis et du truck moteur. Durant la même période les parties endommagées des montants en bois ont été remplacées tout comme les équerres de renfort.

GIF - 30.6 ko
18.12.1997

Une fois la caisse reposée sur le truck, le détôlage des parties hautes se termina, ne révélant heureusement pas d’autre mauvaise surprise.

Le toit fut entièrement dégarni et une nouvelle membrane d’étanchéité posée.

Après la réfection du toit, les résistances et le nouveau câblage entre celles-ci, le pantographe et les controllers ont pu être remontés.

Une fois les tôles d’habillage décapées, ou changées pour quelques unes, elles ont été remises en place. Après l’application de la couche de mastique nécessaire à cacher les vis de fixation, elles ont été repeintes.

JPEG - 17.7 ko
12.03.1999
JPEG - 17.3 ko
29.06.1999
JPEG - 16.5 ko
13.10.1999

En parallèle aux travaux sur l’extérieur de la caisse, l’intérieur a été intégralement décapé et repeint. Le câblage des chauffages et de l’éclairage a également été remplacé.

JPEG - 14.6 ko
18.05.1999
JPEG - 16.1 ko
09.07.1999
JPEG - 19.7 ko
06.08.1999

Du côté des équipements de sécurité, deux chasse-corps ont été reconstitués et réinstallés. Enfin, une installation moderne à basse tension comportant les émetteurs de commande des aiguillages et des feux lumineux des carrefours a été ajoutée.

JPEG - 18.7 ko
12.09.2000

Tous ces travaux auront mobilisé les 5 membres bénévoles durant plus de 5500 heures, réparties sur quelques 600 séances. Ils auront coûtés près de 43’000 francs suisses, entièrement à la charge de l’Association.

Cette motrice n’a pas circulé de l’automne 2004 à l’automne 2007 suite à une usure prématurée des bandages de roue. Des nouveaux bandages ont été fabriqués et installés en 2006. Une révision complète des moteurs, des controlers et des disjoncteurs a été engagé par la même occasion.